Un père recherche sa fille sans relâche depuis 20 ans

Amélie St-Yves | Le Journal de Québec| Publié le 

Le père de Julie Surprenant n’a pas commencé à faire le deuil de sa fille, 20 ans après sa disparition à Terrebonne, et une partie de lui garde toujours espoir de la retrouver en vie.

«Il n’y a pas de deuil à faire dans le moment. On n’a pas de réponses», a laissé tomber Michel Surprenant, hier, après la première du documentaire Trouver Julie, qui porte sur la disparition de sa fille.

Julie Surprenant a pourtant été déclarée morte en 2011, une étape nécessaire à la tenue de l’enquête publique sur les circonstances de son décès probable, qui s’est amorcée l’année suivante.

Elle n’a pas de sépulture à ce jour, sauf un petit monument en sa mémoire installé près de l’abribus en bordure de l’autoroute 25 où elle a été vue pour la dernière fois.

«Vous savez, 20 ans, c’est long quand tu attends. Parce que tu as toujours espoir qu’un jour, il y a une réponse qui va t’arriver», a souligné M. Surprenant.

L’adolescente de 16 ans s’est volatilisée le soir du 15 novembre 1999 alors qu’elle rentrait chez elle vers 21 h. Elle a débarqué de l’autobus près de son logement rue de Castille, mais personne ne l’a revue.

Selon le chauffeur de l’autobus, un homme attendait à l’arrêt.

Voisin suspect

Richard Bouillon, un homme aux lourds antécédents judiciaires, notamment en matière de crimes sexuels, demeurait dans l’appartement situé au-dessus des Surprenant et aurait confessé l’enlèvement ainsi que le meurtre de la jeune femme.

Mais son corps n’a jamais été retrouvé.

Un léger doute persiste donc dans l’esprit de M. Surprenant, qui souhaite des réponses depuis 20 ans, attendant l’appel téléphonique qui pourrait apporter un semblant de conclusion au drame.

«C’est sûr que si on retrouve des ossements, ça va nous permettre de commencer un peu à faire un deuil», explique-t-il.

Trouver Julie

Ginette Cyr, une ancienne conjointe de Bouillon qui l’a fréquenté dans les années 1970, tenait à être présente. Elle dit n’avoir aucun doute qu’il est responsable du meurtre de Julie Surprenant.

«Il est décédé et j’ai encore le goût de l’étouffer. Je lui en veux encore pour tout le mal qu’il a fait», a-t-elle déclaré, après le visionnement du film.

Le documentaire de Stephan Parent a été dévoilé hier à Terrebonne en compagnie de l’ex-ministre de la Justice Marc Bellemare, du chroniqueur Claude Poirier et de proches de disparus, dont les parents de Marilyn Bergeron, elle aussi recherchée depuis 2007.


https://www.tvanouvelles.ca/2019/11/16/un-pere-recherche-sa-fille-sans-relache-depuis-20-ans

© Tous droits réservés | Bellemare avocats | 2019