Reconnue comme victime par l’IVAC trois ans après son attaque

Une femme qui avait été sauvagement attaquée dans sa résidence de Saint-Augustin-de-Desmaures par des fiers-à-bras a finalement été reconnue comme victime par le programme d’Indemnisation des victimes d’actes criminels (IVAC).

Stéphanie Vautour et son conjoint Vital Bélanger avaient été agressés par trois hommes en 2015 qui avaient été embauchés par un entrepreneur en construction avec qui le couple faisait affaire.

«J’étais couchée quand quatre individus sont entrés dans ma maison. Deux ont essayé de tuer mon conjoint, un a essayé de me violer et l’autre volait mes choses (…) Ils sont partis, la police n’a réussi à en rattraper que deux sur quatre», a expliqué la femme en entrevue à l’émission «Denis Lévesque».

Mme Vautour qui avait un petit salon de coiffure dans le sous-sol de sa résidence a tout perdu à ce moment-là et vit depuis dans un sentiment d’insécurité continu.

«Nous avons vécu l’horreur», a-t-elle confié visiblement encore choquée.

Son avocat, Me Marc Bellemare, a fait savoir que l’IVAC n’avait pas voulu la reconnaitre comme victime au départ, car l’organisme avait «décidé» qu’elle n’avait pas d’emploi.

«Nous avons pourtant présenté des factures et des preuves de clientèle», a-t-il précisé.

La cause de Mme Vautour a finalement été entendue en juin dernier et cette dernière a été reconnue comme victime dans un jugement qui a été rendu dans les derniers jours.

https://www.tvanouvelles.ca/2018/10/10/reconnue-comme-victime-par-livac-trois-ans-apres-son-attaque

© Tous droits réservés | Bellemare avocats | 2018